Art pur avec Triana 'La Canela'

Si l'art a un nom, il porte le sien: Triana 'La Canela'.

A seulement 8 ans et depuis qu'il a commencé à marcher, ses pieds n'ont fait que danser. Flamenca pur qui éblouit par sa magie à tous ceux qui le voient.

Vainqueur pendant deux années consécutives du concours de danse flamenco 'Al Compás de Granada' dans la catégorie enfants, gagnant de ce concours dans la catégorie cadet et gagnant du concours 'Al Compás de Andalucía' dans la catégorie jeunesse; reconnaissances dans différents spectacles de flamenco et participation à d'autres par la main de grands danseurs comme Iván Vargas, avec qui il s'entraîne dans son école de flamenco 'Manolete'.

Triana participe normalement les mercredis et dimanches à La Cueva de la Rocío où elle laisse la bouche ouverte à des centaines de personnes qui viennent voir son spectacle.

Inlassable dans sa formation et perfectionniste dans ses danses. Elle dit que consacrer son temps libre à la danse, car pour elle ce n’est pas un effort qui est une passion qui nécessite chaque seconde de la journée. Sa maison est pleine de tabliers et d’accessoires qu’il utilise pour ses spectacles, ce qui semble insuffisant et il demande à sa mère de le rendre le meilleur possible.

Il suffit d’écouter les premiers pour commencer à créer, lorsque l’art est véhiculé à l’intérieur des étapes qui sortent tout seul.

Innocence, passion et dévouement dans un corps si petit que cela nous laisse une phrase qui semble incroyable qui sort d'une fille avec son jeune âge: «Vivre, c'est rêver et je rêve avec mes pieds».

 

Photo gracieuseté de: Mayte MCaro

TOP

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies.

ACEPTAR
Aviso de cookies